• La médiathèque ne coule pas… pour le moment !

    Nous avons eu l’agréable surprise de découvrir que la nouvelle directrice de la médiathèque sera l’ancienne adjointe. C’est une excellente nouvelle et nous sommes ravis que cet agent méritant soit promu.

     

    De même, l’ancien animateur numérique, menacé de renvoi, est désormais affecté à temps plein à la médiathèque (est-ce la vague de protestations soulevées qui a eu raison de cette décision inique ?).

    Là encore, nous espérons qu’on le formera à ses nouvelles fonctions, et qu’on ne continuera pas à l’appeler pour des dépannages informatiques en mairie… Au fait, saviez-vous qu’il est toujours stagiaire de la fonction publique, malgré ses qualités professionnelles et son engagement quotidien pour les Lentillois depuis près de 3 ans ? A quand la sortie de la précarité ?

    Quel dommage toutefois d’avoir maintenu les équipes dans l’incertitude pendant plus de 3 mois… sans raison ! D’avoir passé de nombreuses annonces d’offres d’emploi qui ont fait espérer des centaines de chômeurs de la région… en vain !

     

    De bien bonnes nouvelles donc, dont nous pouvons nous réjouir ensemble ! Quelques points noircissent néanmoins le tableau, loin d’être idyllique :

     

    • On passe de 3 agents à la médiathèque à 2… Moins de temps de travail professionnel, moins de compétences pour le service. Quand on sait qu’il y a plus de 4 professionnels à temps plein à Brindas, 3 professionnels à temps plein à l’Arbresle, que la recommandation du département est d’au minimum un agent professionnel à temps plein pour 2000 habitants, … Bref, osons le dire : étant donné les services qu’elle propose et ses 1600 lecteurs, la médiathèque de Lentilly est au vu de ses résultats, une des moins bien loties du Rhône. Voire de France!
    • Le nombre d’heures d’ouverture de la médiathèque a été diminué (avec la fermeture du samedi après-midi). C’est dommage d’être à contre courant et d’avoir une aussi belle médiathèque aussi peu ouverte…
    • Et au fait, le budget d’achat de livres pour 2015, quand le connaitra-t-on Mme le Maire ?
    • Et les accueils de classe, quand reprennent-ils ?
    • Et les journées jeux ?
    • Et les partenariats avec la Villa Gillet, les Subsistances, le Festival A nous de voir, qui permettraient aux lentillois de bénéficier de rencontres avec des grands journalistes, des grands écrivains, de découvrir des films documentaires de qualité, vous les recommencez quand ? Cela n’amputera pas le budget communal, promis : c’est gratuit !

    Madame le Maire, défendez notre médiathèque : c’est un atout précieux pour notre avenir et celui de nos enfants !

     

    Allez, on est même sympa, on vous donne une astuce : en recrutant un agent supplémentaire en CUI à temps plein, avec un coût très réduit pour le budget communal, vous pourriez offrir tous ces services à nouveau aux habitants, et un emploi à l’un de ces nombreux jeunes qui a postulé pour travailler dans notre belle commune. Qu’attendez-vous, madame le Maire ?

    Dans notre commune, la médiathèque est un des rares lieux où tous peuvent se retrouver, quelque soient leurs divergences religieuses ou politiques. Un des rares lieux où ce précieux « vivre ensemble » n’est pas qu’une notion abstraite, mais une réalité concrète. Un des rares lieux où chacun d’entre nous peut tout au long de sa vie apprendre, rêver, se distraire, construire sa propre pensée…

    Où peut-on trouver : une aide pour créer son entreprise ? Un DVD pour une soirée entre potes ? Des berceuses pour son bébé ? Un livre-CD pour mieux supporter les bouchons du tunnel de Fourvière ? Des romans pour voir le monde autrement ou se remonter le moral ? Un lieu où emmener son enfant quand il pleut ? Bref, un lieu qui n’a pas de prix, crise économique ou non !

    Partager cet article