• « Audit » financier : décryptage

    Les chiffres présentés le 10 octobre le confirment, la trésorerie (c-a-d le compte en banque) de la commune se situait en 2012 et 2013, entre 1 et 2 Millions d’euros. Une somme qui fait des envieux pour les communes voisines. Pourtant, cette somme ne rapporte rien puisque les comptes des communes ne sont pas rémunérés.

    Avec environ 1,8 millions d’euros de trésorerie début 2014, le bâtiment périscolaire et les travaux des logements Place de l’église ont été payés « cash » sans avoir besoin de faire un emprunt. Après un niveau minimal de 330 000 euros en juin, la trésorerie est vite remontée à un niveau de  800 000 euros en septembre et pourrait atteindre rapidement 1,8  millions d’euros lorsque la municipalité actuelle aura procédé au recouvrement des ventes programmées par l’ancienne équipe  : le terrain pour la maison médicale (160 000 euros), les 4 logements place de l’église (600 000 euros) et transmis à la Caisse d’Allocations Familiales, les factures permettant de recevoir la subvention de 330 000 euros.

    Mme Papot l’a dit aussi : « Les dépenses mensuelles (charge de personnel et charges courantes) d’environ 300 000 euros sont financées par les recettes d’un montant équivalent (impôts des Lentillois, dotations de l’état et contribution de la CCPA) » : La rumeur sur la faillite de la Commune n’était donc pas fondée.

    Partager cet article