• Parents d’élèves, la grogne devient quantifiable…

    La municipalité avait bien tenté de minimiser le mécontentement des parents…

    Ils ont investi la mairie pour lui démontrer le contraire. Sans être vraiment reçus.

     

    Après la rupture du dialogue et l’annulation autoritaire du comité de pilotage qui devait se tenir début juin et faire progresser le dossier de l’accueil périscolaire, la LIPE et la FCPE ont décidé de consulter par le biais d’une pétition, l’ensemble des parents d’élèves et, au delà, de la population lentilloise.

     

    Forte de 388 signatures (et il en arrive encore), une délégation d’une cinquantaine de parents s’est donc présentée en mairie au matin du samedi 5 juillet, demandant à être reçue, comme la nouvelle majorité s’y était engagée durant sa campagne électorale.

     

    La stupeur fut grande lorsqu’au lieu de l’accueil attendu, ils se virent signifier, par un adjoint ignorant du dossier, que le maire ne les recevrait pas!!! Entre temps, la porte principale avait été fermée pour interdire l’entrée de nouveaux mécontents… Finalement, escortée de l’adjoint à la communication, Madame le Maire, a entrevu une poignée d’entre eux, l’espace de quelques minutes et dans l’escalier, leur suggérant d’aller s’occuper de leurs enfants!!!!

     

    La mairie, maison du peuple, n’est plus accessible. Les élus majoritaires se retranchent désormais derrière leur élection pour tenter de faire passer en force des mesures inacceptables car sans justification réelle. Des mesures idéologiques.

     

    Quelle drôle de municipalité que celle-ci qui, en l’espace de trois mois, a réussi le tour de force de se couper du monde associatif, du monde paramédical et maintenant des parents d’élèves…

    Partager cet article