• Des économies qui coûtent cher

    Dès la rentrée, les familles paieront plus pour l’accueil périscolaire sans que cela coûte moins à la commune.

    En modifiant profondément le financement de l’accueil périscolaire, les décisions du dernier conseil municipal vont entraîner une baisse importante des subventions perçues par la Mairie.

    Le 23 juin dernier, le groupe majoritaire a ainsi voté une augmentation des tarifs de l’accueil périscolaire et la suppression des goûters. Motivée par une recherche d’économies permanente, pour ne pas dire obsessionnelle, cette décision va fortement peser sur le pouvoir d’achat des familles Lentilloises mais ne va pas se traduire par une diminution réelle des coûts supportés par la commune.

    La majorité précédente avait en effet réussi le tour de force de faire subventionner une partie de l’accueil périscolaire par la CAF du Rhône. Ce partenariat, exceptionnel car rarissime, s’est concrétisé en 2012 par un Contrat Enfance Jeunesse d’une durée de quatre ans, renouvelable une fois. À la condition expresse que ce service devienne en partie facturé aux familles (d’où l’instauration du goûter payant) la CAF s’est engagée à subventionner le reste à charge pour la commune à hauteur de 55 %.

    En 2013, la participation des familles s’élevait ainsi à 12 000 € et la subvention la CAF à 87 000 €. L’augmentation des tarifs à la rentrée (+150 € par enfant et par an) va se traduire par une diminution du reste à charge pour la commune et donc de la subvention versée par la CAF. Le budget municipal restera quasiment inchangé, mais les familles paieront plus et la CAF donnera moins. Quant au renouvellement tacite du contrat en 2016, il est fortement hypothéqué par ces modifications du fonctionnement de l’accueil périscolaire. Avec cette méconnaissance des dossiers, bien plus que la commune  de Lentilly, c’est la CAF qui va faire des économies.

     

    L’équilibre financier mis en place par l’ancienne équipe municipale (tableau ci-dessus), est mis en danger par les dernières décisions de nos élus

    Voir le tableau détaillé présentant le financement optimisé par l’ancienne municipalité. Aujourd’hui, les subventions négociées avec la CAF sont particulièrement menacées de disparaitre par les décisions prises par la nouvelle équipe majoritaire.

    Partager cet article

    6 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    1. SYLVIANE
      Publié dans 30 juin 2014 le 22:26

      essayer de trouver une commune qui paie pour un enfant 0.50 cts € vous pourrez faire passer l’information a condition qu’elle soit vérifiable car comme le reste il faut être sure de l’information que vous donnerez
      la collectivité a ces limites , pourquoi le tout gratuit quand ont a des enfants il faut assumer , ce n’est pas a la collectivité de tout supporter , et les personnes âgées vous leur donner quoi , elles n’ont même pas de quoi se loger ,se chauffer , manger et encore moins payer une mutuelle
      ils sont les oublié un peu de décence
      a bon entendeurs salut

      • Lentilly Citoyen
        Publié dans 4 juillet 2014 le 22:59

        Bonjour madame,
        Vous êtes la première personne à poster un commentaire sur notre blog – à ce titre vous méritez une réponse attentive et une attention particulière. Nous allons donc répondre à votre commentaire, bien qu’il soit quelque peu éloigné du « respect des règles élémentaires de courtoisie et de modération ». Ce sera le premier et dernier message de cette tonalité que nous publierons.

        Le coût de l’accueil des enfants dans le temps périscolaire est pris en charge avant tout par les parents, et en partie par la commune. La Mairie bénéficie pour cela d’une subvention de la CAF encadrée par une contractualisation sur 4 ans. Cette subvention porte sur le « reste à payer » par la mairie, une fois la part des parents déduite du coût total. Le fait d’augmenter le montant de la participation des parents ne va donc quasiment pas réduire les frais pour la Mairie ou pour le contribuable lentillois : c’est surtout la subvention de la CAF qui va diminuer.

        Le plus simple est de prendre un exemple :
        Pour un coût total de 200 000€ annuel, pour l’instant, la CAF prend en charge 101 750 €, les parents 15 000€, la commune 83250€. Si on double le montant pris en charge par les parents (donc +15 000€), l’économie réalisée par la commune n’est que de 7000€.

        Compte tenu de la contractualisation passée avec la CAF, l’augmentation des tarifs de l’accueil périscolaire n’est donc à ce jour pas justifiée. Elle atteste d’une méconnaissance profonde des dossiers et pire encore d’une absence de vision à long terme : augmenter ainsi la charge sur les familles les incitera à changer leurs enfants d’établissement. Et c’est le spectre de nouvelles fermetures de classes qui apparait…

        Quant au parallèle fait avec les personnes âgées, il convient de rappeler que l’accueil périscolaire est l’une des compétences de la commune. Ce n’est pas le cas de l’aide aux séniors et aux personnes en difficulté qui relèvent pour leur part du département. À ce titre, nous vous invitons à faire part de vos remarques à votre conseiller général, qui pourra vous dire ce qu’il met en place pour les seniors de son canton.

    2. Joker
      Publié dans 24 juillet 2014 le 09:56

      Bonjour,
      Alors la caf va faire des économies, et bien heureusement. Fin 2012 déficit 2,7 milliards.
      Et n’allez pas dire que cela vient des mandats de la droite, de toute façon nous allions droit dans le mur.
      Et bien voyez vous je reste objectif et réaliste, je ne suis pas contre le social, mais le problème c’est que la CAF a des plafond hors normes, un couple / 2 enfants gagnant 5000€ par mois et payant une nounou touchent la CAF !!! Et bien le système est pourri.
      Donc ne mélangeons pas tout et cherchons vraiment les responsables, n’en restons pas une économie de 26000€ d’une municipalité, mais allons plus loin dans la réflexion, c’est l’état qui est responsable et droite ou gauche, et le pire c’est qu’ils ont les mains liées.
      Les gens ne pensent pas a nos dettes, a nos déficit nationaux car ils ne se sentent pas concernés, peut être qu’en leurs disant  »
      « bon maintenant la CAF on donne plus et si vous pensez ne pas vous en sortir avec 2 enfants, et bien n’en faites qu’un, car on doit payer le RSI »pour les personnes qui vraiment en chies (excusez moi du mot) »
      Et puis ensuite avec ce message, 20 ans après nous nous retrouverons a manquer de main d’oeuvre et donc faire venir des étrangers pour bosser, un résultat complètement dramatique comme au Japon.
      Et plus nous profiterons, plus les impots et les taxes se retrouverons sur nos fiches de paies.
      Donc j’aimerai que les personnes comme vous oublient leurs idées qui ne voient que leurs avenir politique.
      Moi pour ma part je gagne bien ma vie, je suis content de payer mes impots, et je n’ai rien dit quand il a fallu déclarer sa mutuelle. Je ne me suis pas plaint de payer une nounou car il y a 30 ans les garderies et le périscolaire n’éxistaient pas.
      Mais maintenant nous sommes assistés, et je pense a mes enfant, a leurs héritage, et ceux qui discutent pour 0,50cts devraient aussi y penser.
      Comme je vous l’ai déjà dit je ne fais pas de politique, je pense au futur car le présent est déjà le passé vu la tournure des évènements.
      Je sais qui j’ai en face de moi, alors quand vous commencerez a chercher a comprendre comment résoudre le contexte économique de notre pays avant la politique cela sera déjà une bonne chose.
      Je pense que ce post ne va encore pas passer sur votre site comme celui de la dérnière fois, vous aimez mieux laisser passer des post injurieux ou non constructif car ils sont plus faciles a argumenter et même vous ne répondez plus aux mails 😉

      • Lentilly-citoyen
        Publié dans 25 juillet 2014 le 09:59

        Cher Monsieur,
        c’est curieux comme tout en annonçant ne pas faire de politique, vous ramenez tout à un débat droite-gauche.
        Nous, simples citoyens de Lentilly, préférons nous exprimer sur le fond et serons attentifs à toute dérive ou discrimination contraire à l’intérêt des Lentillois.
        Bien à vous

      • Virginie, élue "Avec Vous Pour Lentilly"
        Publié dans 25 juillet 2014 le 12:11

        Bonjour Joker,

        Pourquoi ne pas vous exprimer en votre nom ? Sous votre pseudo, vous êtes nouvel élu au conseil municipal depuis mars, dans l’équipe de Mme Vagnier.

        Vous avez donc pu constater que le débat politique partisan n’a pas sa place dans cette assemblée.

        Les élus municipaux ont le devoir de s’occuper des affaires de la cité, et leur périmètre de compétence s’arrête aux frontières de leur commune.
        Les projets et services publics municipaux sont principalement financés avec les impôts locaux.
        Le projet d’accueil périscolaire à Lentilly est effectivement cofinancé depuis 2012 par la CAF, sur des fonds issus des cotisations salariales (branche famille). Les budgets d’intervention de la CAF sont définis nationalement dans le cadre d’une Convention d’Objectif et de Moyens, notamment pour accompagner les solutions d’accueil de la petite enfance l’enfance et de l’enfance sur les territoires. Il semble que les gouvernements successifs se sont tous attachés à maintenir et développer ces interventions, puisqu’elles participent au développement de l’emploi, et donc à la croissance.

        Vous évoquez ici un « système pourri », les « déficits nationaux », et le besoin de » résoudre le contexte économique du pays »: ce débat n’a pas lieu d’être sur ce blog, ou au sein du conseil municipal.

        Je vous invite plutôt à vous tourner vers les élus nationaux, ou à briguer vous même un mandat d’envergure nationale.

        Cordialement,

        Virginie
        Conseillère municipale

    3. LeJoker
      Publié dans 25 juillet 2014 le 12:57

      Non non pas de politique, mais j’ai pris mes précautions au cas ou vous alliez me dire justement « ça vient de 20 ans de droite que le pays est ce qu’il est » donc j’ai spécifiez que tous les courants étaient concernés, et même la gauche dans les années 80.
      Voilà encore une preuve qu’un post est compris en prenant en compte en 1er ses émotions et non pas plus loin dans le fond.
      Mais ça m’arrive aussi, c’est humain 😉